Du wokisme, ou de l'inconvénient de ne jamais se reposer la tête, et ses conséquences

Le wokisme est une théorie qui consiste à voir des victimes partout et surtout là où ces victimes ne se sont pas manifestées elles-mêmes.

Le mot « wokisme » vient de l’anglais « awake » qui signifie « éveillé ». Le wokiste ne se repose jamais, il est en permanence éveillé, ce qui explique ses propos délirants. Le corps humain et en particulier le cerveau a un besoin physiologique de se reposer régulièrement, ce qui a échappé au wokiste. A la base, ce trouble du comportement est causé par une hyper sensibilité.

image

Cette théorie présuppose que s’il y a victime, il doit y avoir coupable. Un biais cognitif qui se nomme « biais d’attribution ». Alors que nous savons qu’il peut y avoir victime sans coupable, et même sans responsable, d’une part, et d’autre part, qu’une victime peut être en même temps responsable de son état de victime. (par exemple les migrants qui se noient en Manche sont responsables de leur état de victime puisqu’ils ont ignoré l’élémentaire précaution de ne pas prendre la mer sur un frêle esquif)

Mettons nous un instant à la place du wokiste; rassurez vous, ce n’est que pour la démonstration, ce sera temporaire. Vous redeviendrez normal ensuite, promis.

Une fois la supposée victime trouvée, il faut un coupable. Notez que l’étape intermédiaire consistant à examiner l’hypothèse du responsable, et pas du coupable, est éludée. Dans le monde wokiste, on ne s’embarrasse pas de subtilités ni d’hypothèses plausibles, cela risquerait de mettre à bas leur système.

Jamais de responsables, seulement des coupables.

Autre principe wokiste, un coupable ne peut pas se trouver dans le réservoir de victimes. Tout simplement parce qu’une victime ne peut pas être à la fois noire et blanche. Voilà une autre caractéristique du wokisme. Le Monde est blanc ou noir, jamais gris. On rejoint là la simplification de la pensée, ou bien souvent, l’absence de pensée. (ça ne va pas faire plaisir à Edgar Morin…)

C’est là que la chose prend une coloration, c’est le cas de le dire, particulière. Rappelez vous, vous êtes dans le cerveau d’un wokiste. Un cerveau de wokiste a deux hémisphères, comme le votre, mais ni droit ni gauche chez le wokiste, seulement un noir et un blanc. Le noir est forcément la victime, le blanc forcément le coupable. Rapport à l’esclavage des noirs ! Il fallait y penser n’est-ce pas ? Freud est battu à plate couture.

A ce stade, vous allez peut être me dire, oui mais les noirs eux même ont mis en esclavage leur propres gens, et la traite des noirs est plutôt une invention du monde arabo-musulman que des pays occidentaux.

Vous chipotez !

Avez vous oublié la règle woke ? Noir = bien sous tout rapport et Blanc = coupable ?
Je vous pardonne votre instant d’inattention, être éveillé en permanence, ça demande un gros effort, au point que les wokistes y passent la plupart de leur temps.

Donc nous y sommes, nous avons notre victime et notre coupable.

Reste maintenant à accuser ce coupable de quelque chose. Oui parce que le wokiste est très attaché aux apparences, s’il n’a aucun égard pour son coupable inventé, il en a beaucoup pour sa propre personne. Le wokiste se respecte beaucoup. Comme les procureurs des tribunaux soviétiques et chinois, il redoute que l’on puisse douter de son sérieux. Le wokiste n’est pas un rigolo, il ne fait pas les choses à moitié.

C’est là que se présente le miracle des temps modernes, l’indispensable allié des wokistes, sans lequel il ne serait rien, les réseaux sociaux, sur lesquels non seulement on trouve de tout, mais surtout n’importe quoi.

Si vous avez lu sur les réseaux sociaux que Colbert à créé le Code Noir, c’est forcément vrai, et forcément la preuve que l’Homme blanc occidental pourri (oui au Wokistan, on ajoute toujours « pourri » après homme blanc occidental, vieille tradition) est coupable ! De quoi ? Mais on sen fiche ! Diable, vous n’avez rien compris ! Un an dans un camp de rééducation vous ferait du bien.

Si vous lisez quelque part que Colbert n’a jamais créé le Code Noir, pour la bonne raison qu’il était déjà mort (Colbert) lorsqu’il a été promulgué (le Code Noir), sortez vos gris-gris, votre gousse d’ail et hurlez (si possible sur les réseaux sociaux) , « Vade retro Satanas! ». Sus au contre révolutionnaire ! La réalité historique est le pire ennemi du wokiste.

Surtout, surtout, par pitié ne faites pas l’erreur que certains (qui ont depuis été excommuniés) ont fait, ne consultez pas Wikipedia (l’empire du mensonge, cette antre anti-wokiste) ! Pouah !

Maintenant que vous avez votre victime, votre coupable et votre acte d’accusation, vous êtes prêt à vous répandre sur les réseaux sociaux. Essuyez le filet de bave de délectation qui s’écoule de la commissure de vos lèvres (oui, le wokiste jouit de lui-même) et mettez vous y sans tarder. Tarder vous exposerait à vous faire doubler, voire pire, à ne plus être dans l’actualité, ce qui rendrait vains tous vos efforts.

Alors là, c’est l’hallali ! Allez-y à grands coups de Tweets, de Facebook, inondez, inondez, il en restera toujours quelque chose. Et pas de pitié pour les réfractaires, écrasez les, mieux, ridiculisez les. La chasse aux hérétiques est l’avant dernière phase du wokisme. Les armes sont affûtées, les éléments de langage prêts à être dégainés. Et là, on a du lourd…

Quelques perles:
« Oui mais toi tu n’es pas noir, tu peux pas comprendre » (rien à répondre, excusez vous de n’être pas né noir est la meilleure tactique, sinon vous risquez le Twitter bombing)
« Ah, ah, Wikipedia, et puis quoi encore? Tout le monde sait que Wikipedia est un répère de fake news »

Ce déchaînement de mauvaise foi vous parait-il être le summum du wokisme? Que nenni…

Le plus beau reste à venir. Je dis beau parce que les manœuvres les plus élaborées, mêmes les plus discutables, n’empêchent pas une pointe d’admiration comme les plus grandes escroqueries font des films souvent admirés.

Chamfort disait

Il y a des sottises bien habillées, comme il y a des sots très bien vêtus

La phase ultime du wokisme, c’est le révisionnisme. Qu’on appelle plutôt dans le dictionnaire wokiste la « Cancel culture » de l’anglo saxon, ce qui veut dire la culture de l’annulation. (vous avez remarqué que bon nom nombre de conneries sont écrites en anglais?). Le procédé consiste en une dénonciation publique de comportements perçus (par les wokistes) comme inacceptables. En français on parle de lynchage ou de cyber-harcèlement.

Ce procédé peut se limiter à un lynchage sur internet, ou se matérialiser par des actions ou des incitations à des actions visant à porter atteinte à la mémoire commune (révisionnisme historique), à la littérature (modifier le titre d’un livre après sa parution), à l’art, toutes destinées à priver les gens de la matière de base de la réflexion, dans l’espoir de les « reformater », comme le font les régimes totalitaires, en ce moment en Chine particulièrement.

Il ne s’agit ni plus ni moins que de priver les gens d’éléments de réflexion afin que le point du vue du wokiste devienne celui de sa victime. Ce qu’on appelle le phagocytage.

La terminologie est importante pour le wokiste, de la même façon que les allemands nommaient les résistants « terroristes » durant la seconde guerre mondiale, de façon à dénaturer leur combat légitime, le wokiste n’a pas de mots assez durs pour qualifier ses adversaires, pour une raison assez simple d’ailleurs, il n’a pas d’adversaires, il n’a que des ennemis.

  • le wokisme est une mode passagère
  • le 21em siècle sera wokiste
  • le wokisme est un harcèlement
  • le wokisme est une nécessité
  • le wokisme, c’est bien
  • le wokisme, c’est pas bien
  • pardon, mais on parle de quoi?

0 votant

Un exemple :

Le livre Tout doit disparaître. Cancel Culture, Wokisme et autres nihilismes contemporains du journaliste belge Nicola de Pape est très bien venu, parce qu’il parvient avec concision à expliquer sans trop de grandes envolées philosophiques les multiples facettes, l’extraordinaire engouement et la violence de la cancel culture.

Le Texas lance une chasse aux sorcières contre le wokisme à l’école

Dieu la mère…

Le délire wokiste ne connait pas de limite, la dernière invention en provenance des États-Unis les hommes enceints…

https://www.air-journal.fr/2022-02-12-culture-woke-air-canada-fait-voler-un-equipage-compose-uniquement-de-noirs-5233554.html

Autres exemples de l’invasion wokiste, un article de Christian Pouillaude:

L’effacement du mot mariage est pour bientôt.

Bonjour nouvel exemple s’il en était besoin comme on dit n’est-ce pas de wokisme insidieux. Je viens de recevoir ma nouvelle tondeuse Philips achetée sur Amazon. Je n’en suis pas très satisfait je fais donc un commentaire sur Amazon où j’écris la phrase suivante à l’aide de la dictée vocale de Windows 11: "je suis déçu par cet appareil, il ne tond pas les ***** correctement.»

Oui vous avez bien lu, le mot « poils » est banni du vocabulaire de Microsoft. Il a été remplacé par des étoiles dans mon commentaire.

Apparemment poils est un mot tellement horrible pour Microsoft que nul ne doit le lire.

Oui, on en est bien là. Pour ceux qui avaient un doute sur l’existence du wokisme, ça commence à infuser ?